Chercheur·ses associé·es

David
LEYLE

Géographe

Plus d'informations

Docteur en géographie du développement, spécialisé en évaluation et en gestion des risques environnementaux et sociaux, notamment les réinstallations involontaires de populations, et en conception et pilotage d’observatoires socio-économiques, David est un expert reconnu en ingénierie sociale et sociétale. Ces 20 dernières années, il a participé à l’élaboration de systèmes d’information et d’évaluation pour le CNRS (Institut national français de recherche scientifique), différentes ONG, des sociétés minières, des bureaux d’étude et pour l’Agence Française de Développement (AFD). Principalement en Afrique, mais aussi au Maghreb, au Proche-Orient et en Asie, il a acquis une expérience significative dans la gestion de projets interculturels et multipartenaires, notamment à travers des études socio-économiques de base et des évaluations d’impact environnemental et social. Il publie dans des revues scientifiques internationales et communique lors de conférences internationales sur ses travaux. Il a notamment coordonné l’Atlas des Engagements Volontaires et Solidaires à l’international en 2012.

Pascal
REY

Agronome – Géographe

Plus d'informations

Docteur en géographie du développement et ingénieur en agro-économie, Pascal possède plus de 15 années d’expérience en Afrique, Asie et Amérique du Sud acquises dans le cadre de programmes de développement communautaire et de recherche-développement avec le CNRS, des bailleurs internationaux et des compagnies privées. Il a développé une approche basée sur la compréhension des rapports de force locaux pour comprendre les modalités de gestion du territoire à des échelles micro-locales. Il associe une solide connaissance du terrain à une veille permanente autour des questions qui sont à la pointe de la réflexion sur les problématiques de développement. Il publie régulièrement dans des ouvrages et revues scientifiques, notamment sur les questions liées au foncier, à la gestion des ressources naturelles, aux processus décisionnaires, aux conceptions de la justice et à la RSE dans le secteur minier. Il donne des cours à l’Université de la Sorbonne (Paris I) et à l’Université de Djibouti sur l’urbanisme, la méthodologie de la recherche et le secteur extractif en Afrique.

Etienne
BOUREL

Anthropologue

Plus d'informations

Etienne est titulaire d’un doctorat en anthropologie sociale obtenu à l’Université Lumière-Lyon 2 (France). Ses recherches se situent principalement au croisement des champs de l’anthropologie du politique (gouvernementalité/subjectivité), du travail (salariat) et de l’environnement (durabilité). Il a mené des enquêtes ethnographiques dans le secteur de l’exploitation forestière au Gabon afin de comprendre le mode de vie et les sociabilités liées aux chantiers forestiers. Tenant compte des jeux d’échelle, il s’est intéressé également aux transformations que connait la foresterie en Afrique centrale à la faveur de la prise en compte du développement durable et d’un contexte de mondialisation. Ces investigations ont principalement eu lieu dans les régions de Libreville et de Makokou (Ogooué-Ivindo) et ont trouvé des prolongements en portant attention aux dynamiques associatives dans le Gabon rural.

Etienne a aussi une expérience d’enseignement variée, que ce soit en université ou dans différentes écoles du supérieur (dont l’école 3A à Lyon), et il s’intéresse aux pratiques coopératives en sciences sociales ainsi qu’aux modalités de leur présence dans les espaces publics.

Marie
MAZALTO

Sociologue

Plus d'informations

Docteur en sociologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), en collaboration avec le Cirad, Marie a travaillé plus de 10 ans à titre de chercheur pour le compte du Groupe de Recherche sur les Activités Minières en Afrique (GRAMA), basé à l’UQAM, Canada. Elle a publié plusieurs articles, chapitres de livres et participé à titre d’invitée à des conférences internationales sur les thématiques de la gouvernance et de la réforme des secteurs miniers africains. Depuis plus de 10 ans, elle est consultante indépendante. Elle a travaillé en Centrafrique, RD Congo, Libéria, Sierra Leone et Guinée, pour le compte de l’USAID et du PNUD, ainsi que pour divers bureaux d’études tels que Insuco, TetraTech, PWC, etc. Elle s’est spécialisée dans la réalisation des études d’impact social et la problématique de la RSE dans le secteur minier.

Martina CAVICCHIOLI

Anthropologue

Plus d'informations

Martina est titulaire d’un doctorat en anthropologie sociale et culturelle obtenu à la Goethe-Universität de Francfort (Allemagne). Ses intérêts de recherche portent sur les économies des ménages dans les milieux ruraux, les droits fonciers, le savoir agricole et la sécurité alimentaire dans une perspective genre. Depuis 2010, elle a réalisé de nombreuses activités de recherche en Afrique de l’Ouest destinées d’une part, à l’implémentation de projets de coopération internationale dans les domaines de l’éducation de base, de l’équité de genre et de la microfinance (2010-2014) et d’autre part, à la réalisation des recherches ethnographiques. Sa recherche dans le cadre du doctorat (2016-2017) offre une analyse de genre concernant l’influence des facteurs socio-politiques et environnementaux dans la prise de décisions en matière d’agriculture au Burkina Faso. En 2018 et 2019, Martina a participé à des formations en sciences des sols organisées par ISRIC-World Soil Information (NL) et KU-Leuven (BG) et a reçu une certification en analyse et classification des sols dans les écosystèmes tropicaux.

Luigi
ARNALDI DI BALME

Anthropologue

Plus d'informations

Anthropologue africaniste formé à l’IUED de Genève, ses activités de recherche portent avant tout sur les principes locaux de la gestion foncière et de la gestion des ressources naturelles. Il a travaillé sur des projets de grandes infrastructures, d’aménagements pastoraux, de conservation. Depuis quelques années il s’intéresse de plus en plus aux enjeux de l’extraction minière, tant industrielle qu’artisanale.

Luigi a été basé en Afrique de l’Ouest pendant quinze ans, dont la plupart au Burkina Faso. Il a été chercheur au Laboratoire Citoyennetés de Ouagadougou de 2009 à 2015, et associé pendant la même période à l’IRD (UMR GRED). Il a réalisé des études pour des agences de coopération, des instituts de recherche, des sociétés privées au Burkina Faso, Guinée, Sénégal, Tchad, Niger, Djibouti.

Cristiano
LANZANO

Anthropologue

Plus d'informations

Cristiano est socio-anthropologue. Il s’est formé et a travaillé comme chercheur et enseignant aux Universités de Torino et Genova (Italie), et est actuellement chercheur au Nordic Africa Institute à Uppsala (Suède). Il a également pu travailler comme chercheur associé pour plusieurs projets de la coopération italienne et pour le Laboratoire Citoyennetés de Ouagadougou (Burkina Faso), ainsi qu’en tant que consultant pour Insuco et pour Altromercato (organisation italienne de commerce équitable).

Après avoir mené des recherches anthropologiques et ethnographiques sur les jeunes en contexte urbain (Sénégal), sur les relations de genre et le développement rural (Burkina Faso, Sénégal) et sur la gestion des ressources naturelles et des aires protégées (Burkina Faso), il s’intéresse depuis 2012 au secteur minier, et notamment à la gouvernance (in)formelle et l’organisation de la production dans les sites d’extraction minière artisanale (Burkina Faso, Guinée).